Deux élèves du Lycée Baudelaire aux commémorations du 8 mai …

Le 8 mai 2017, deux élèves ont représenté le lycée BAUDELAIRE lors de cette cérémonie patriotique : Melle DJABER Soukaina et M.TRANCHOT Mickael. Monsieur le Maire de Meaux était présent, M. Jean-François COPE, ainsi que l’ex premier adjoint au Maire et nouveau député de la sixième circonscription de Seine-et-Marne M. Jean-François PARIGI. Mme REZEG Hamida représentait Mme la Présidente du conseil régional, Mme PECRESSE. De nombreux dirigeants des associations d’anciens combattants assistaient à cette manifestation ainsi que les représentants des principaux cultes. Le sous-préfet a lu un texte de l’ancien secrétaire d’Etat aux anciens combattants.

Le chef du protocole a cédé la parole à Melle DJABER ET M.TRANCHOT. Ils ont lu à tour de rôle un extrait du poème de Paul ATHANASE dont le texte est reproduit ci-dessous :

Au nom du Souvenir. Au nom de l’Avenir

Il n’est pas de respect s’il n’est pas de mémoire.

Il n’est pas de progrès si l’on oublie l’Histoire.

Car le regret est vain, et vain le souvenir

Si l’erreur du passé ne sert pas l’avenir.

Au nom du souvenir, tu penses à ta Patrie.

Au nom de l’avenir, tu t’engages aujourd’hui.

Quand tu découvriras, dans les livres d’histoire,

Des pages glorieuses après des heures noires,

Tu apprendras comment ta Patrie s’est formée,

Comment avec courage en des siècles troublés,

Elle a forgé son âme, au feu de la souffrance,

Quand après les conflits, renaissait l’espérance.

Quand tu rencontreras blessés et mutilés,

Emouvants survivants de combats acharnés,

Qui portent dans leur chair toute l’horreur des guerres,

Jamais tu n’oublieras combien ils ont souffert,

Combien est lourd le poids de leurs infirmités,

Et combien on leur doit le plus grand des respects.

Et quand tu transmettras toi-même le flambeau

Et que d’autres que toi porteront le drapeau,

Tu sauras que demain, ta mission accomplie,

Ils auront dans le cœur, l’amour de la Patrie,

La flamme de l’espoir, l’esprit de Résistance,

Alors, par ses enfants, rayonnera la France.

Paul ATHANASE

Monument aux morts des Meldois 

Extrait du spectacle historique de Meaux

Commémoration de l’Armistice en 1945 (vue du haut de l’Arc de Triomphe)

Extrait d’un journal annonçant la fin de la guerre

Les deux élèves ont lu chacun deux strophes du poème.  Ils ont lu d’une manière magnétique et charismatique, les personnes présentes étaient comme électrisées. Le souffle de l’émotion a balayé l’assistance renforçant la solennité de ce moment si particulier et si singulier.

Lorsque le Maire de Meaux a pris la parole, il a remercié chaleureusement et solennellement les deux élèves pour la qualité de leurs interventions respectives. Il a ensuite rappelé le sacrifice des résistants morts pour la France et brossé un panorama de la situation géopolitique à l’échelle mondiale.

Cette cérémonie a été organisée d’une main de maître par la conseillère municipale déléguée aux Affaires générales et aux Cérémonies patriotiques, Mme Colette JACQUET  (qui est également Présidente du Souvenir Français de Meaux).

A l’issue de la cérémonie, M. COPE a félicité une nouvelle fois nos deux élèves. Le lycée BAUDELAIRE était une nouvelle fois à l’honneur notamment pour faire vivre en étroite collaboration avec le Souvenir Français le devoir de mémoire à l’attention des nouvelles générations.

Je conclus le présent article en mentionnant les mots intemporels de CHATEAUBRIAND : « Les vivants ne peuvent plus rien apprendre aux morts, mais les morts au contraire instruisent les vivants »

Sébastien LUCARELLI – Référent-culture du lycée BAUDELAIRE